•  

     

    7. A41-A50

     

    A41

    Ăn cây táo, rào cây sung.

    Manger au jujubier, et entourer le figuier.

     

    Trahir son bienfaiteur.

     

    A42

    Ăn cháo đái bát.

    Manger la soupe puis pisser dans le bol.

     

    Équivalent français : jeter le manche après la cognée !

     

    A43

    Ăn cho sạch, nói cho thông.

    Manger proprement, parler clairement.

     

    C’est la conduite d’une personne avisée.

     

    A44

    Ăn coi nồi, ngồi coi hướng.

    Quand on mange, il faut surveiller la marmite,

    quand on s’assoit, il faut choisir la direction.

     

    C’est la conduite d’un sage.

     

    A45

    Ăn cỗ đi trước, lội nước đi sau.

    Pour un banquet marcher devant, pour le gué marcher derrière.

     

    Un petit malin !

     

    A46

    Ăn cơm mới nói chuyện cũ.

    Manger du riz nouveau et parler des histoires anciennes.

     

    Un radoteur ou un rancunier.

     

    A47

    Ăn cơm nhà, thổi tù và hàng tổng.

    Manger du riz à la maison, mais souffler le buccin dans tout le canton.

     

    Un homme d’aucune utilité dans sa maison, mais qui aime frimer à l’extérieur.

     

    A48

    Ăn cướp cơm chim.

    S’emparer du riz des oiseaux.

     

    Voler des pauvres gens.

     

     

    A49

    Ăn gian nói dối.

    Manger en fraude et dire des mensonges.

     

    Un vilain personnage.

     

    A50

    Ăn mày đòi xôi gấc.

    Mendiant qui exige du riz gluant au momordique.

     

    Le riz gluant au momordique (pomme de merveille) est un mets de fête. Équivalent français : et puis quoi encore !

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Monologue 17

     

    Trên trời trăng cũng chẳng muốn cười,

    Bỏ cho gió bấc cuốn mây trôi.

    Ngoài vườn chim nay đều nín lặng,

    Lòng mình đành chịu vậy thế thôi.

     

    Traduction :

     

    Dans le ciel la lune non plus ne veut pas sourire,

    Laissant le noroît pousser les nuages à la dérive.

    Dans le jardin tous les oiseaux se taisent aujourd’hui,

    Et mon cœur résigné n’en fait pas plus.

     

                            6.2.2016

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    Chers ami(e)s,

    Avec émotion, j’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon 21ème opus. Car c’est mon dernier travail sur l’histoire et la culture du Viet Nam.

    En effet, je m’apprête à entrer dans un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), du moins avec des séjours intermittents, pour accompagner et rassurer mon épouse atteinte de la maladie d’Alzheimer.

    Éloigné de ma bibliothèque, je ne pourrai plus poursuivre mes recherches que vous connaissez.

    Bien amicalement.

    Dông Phong

    Nguyễn Đình Chiểu

    (1822-1888)

     Dương Từ Hà Mậu

    Un pamphlet longtemps censuré

     

    Traduit et annoté pour la première fois

    par Nguyễn Tấn Hưng

    Préfacé par Pascal Bourdeaux

     

    Éditions Joseph Ouanine

    http://www.ouaknine.fr - joseph@ouaknine.fr 

    364 pages 

    ISBN : 978-2-35664-130-4

     

      

     

     


    votre commentaire
  •  

    Le crèchinquain 2

     

    (Jeu poétique de Temps-Pestif*)

     

    Les cadeaux sont tous emballés

    Dans du beau papier doré …

    La crèche est aussi bien remplie

    Autour de Joseph et Marie …

    Seul y manque l’enfant sacré.

     

    30.11.2016

     

    * voir le règlement sur http://temps-pestif.over-blog.org/-4 

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    6. A31-A40

     

    A31

    Anh về lấy vợ cho xong,

    Em là tép nhỏ lộn rong khó tìm.

    Grand frère, rentre donc te marier chez toi,

    Je ne suis qu’un menu fretin difficile à trouver parmi les algues.

     

    Quel refus habile à un dragueur de passage !

     

    A32

    Ao sâu béo cá, hiểm dạ hư mình.

    L’étang profond engraisse les poissons, la méchanceté de notre cœur ne fait que nous faire dépérir.

     

    Notre malheur ne vient que de nous-mêmes.

     

    A33

    Ao sâu thì lắm ốc nhồi,

    Chồng mình lịch sự nửa người nửa ta.

    L’étang est profond, il y a beaucoup de gros escargots,

    Mon mari est élégant, il appartient moitié aux autres moitié à moi.

     

    Faut-il vous contenter d’un mari laid et rustre, madame ?

     

    A34

    Áo ai kín bụng người nấy.

    La veste d’untel ne couvre que son ventre.

     

    Équivalent français : s’occuper de ses oignons.

     

    A35

    Áo dài chớ tưởng là sang,

    Vì không áo ngắn phải mang áo dài.

    Avec ma robe longue ne croyez pas que je suis riche,

    Parce que je n’ai pas de robe courte je dois porter cette robe longue.

     

    Équivalent français : il ne faut pas se fier aux apparences.

     

    A36

    Ăn bên ngoại, vái bên nội.

    Manger du côté maternel, mais vénérer le côté paternel.

     

    Profiter d’un parti, et servir un autre.

     

    A37

    Ăn bữa hôm, lo bữa mai.

    Manger ce repas aujourd’hui, s’inquiéter de celui de demain.

     

    Une situation précaire.

     

    A38

    Ăn cá nhả xương, ăn đường nuốt chậm.

    Cracher les arêtes quand on mange du poisson, avaler lentement quand on mange du sucre.

     

    Il faut bien s’adapter aux circonstances.

     

    A39

    Ăn cay nuốt đắng.

    Manger du piquant et avaler de l’amer.

     

    Équivalents français : avaler la pilule ; avaler des couleuvres.

     

    A40

    Ăn cây nào, rào cây ấy.

    Manger à cet arbre, alors bien l’entourer.

     

    Équivalent français : comme on connaît ses saints, on les honore.

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires