•  

     

    11. B21-B30

     

    B21

    Bán trôn nuôi miệng.

    Vendre son cul pour nourrir sa bouche.

     

    Ce n’est pas bien de porter un jugement aussi vulgaire sur ces pauvres femmes.

     

    B22

    Bán trời không văn tự.

    Vendre le ciel sans acte de vente.

     

    Équivalent français : dépenser sans compter.

     

    B23

    Bao giờ cạn lạch Đồng Nai,

    Nát Chùa Thiên Mụ mới sai lời nguyền.

    Seulement quand l’arroyo du Đồng Nai sera asséché,

    Et la pagode de la Dame Céleste délabrée, j’oublierai mon serment donné.

     

    Quelle promesse de fidélité !

     

    B24

    Bao giờ chạch đẻ ngọn đa ?

    Quand le congre pondra-t-il au sommet du banian ?

     

    Équivalent français : quand les poules auront des dents.

     

    B25

    Báo chết để da, người chết để tiếng.

    Une panthère morte lègue sa peau, un homme mort laisse sa réputation.

     

    Équivalent français : telle vie, telle réputation.

     

    B26

    Bát mồ hôi đổi lấy bát cơm.

    Un bol de sueur échangé contre un bol de riz.

     

    Équivalent français : gagner son pain à la sueur de son front.

     

    B27

    Bảy mươi chưa đui, chưa què, chớ khoe mình lành.

    Pas encore aveugle ni estropié à soixante-dix ans, pas la peine de se vanter qu’on est sain et sauf.

     

    Se rappeler : « la meilleure santé, c’est de ne pas sentir sa santé ! » (Jules Renard).

     

    B28

    Bắc cầu mà noi, ai bắc cầu mà lội.

    On fait un pont pour traverser à sec et non pas pour traverser à gué.

     

    Ben oui, ne laissons pas inutilisées les choses que nous avons faites.

     

    B29

    Bắc đường cho chuột lên kho.

    Bâtir un chemin pour que les rats montent au grenier.

     

    On n’est jamais trahi que par sa propre stupidité.

     

    B30

    Bắng nhắng như nhặng chuồng tiêu.

    Remuant comme une mouche bleue dans les latrines.

     

    Un prétentieux qui se donne de l’importance sans en avoir. Équivalent français : une mouche à m… .

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Monologue 24

     

    Il pleut sur Quiberon

    Et nous tournons en rond …

    Mais que puis-je faire

    Quand elle est en colère ?

     

                    Port Haliguen, 1.3.2016

     

     


    votre commentaire
  • Le palmimpair 4

     

    (Jeu poétique de Temps Pestif* )

     

    Même avec les agités,

    Ils sont patients et calmes,

    Pour la générosité,

    Ils ont sûrement la palme.

    Ils sont vraiment admirables,

    Les soignants de cet EHPAD.

    Louons-les sans état d’âme !

     

    22.7.2017

     

     

    *  Voir le règlement sur http://temps-pestif.over-blog.org/-87 

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Avé Big Brother !

     

    Que nous offrira l’avenir,

    En ce monde démentiel ?

    Où Big Brother nous fait subir

    Son monstrueux progiciel.

     

    L’humanisme va se tarir,

    En oubliant l’essentiel.

    Nos petits-enfants vont souffrir

    Dans cet univers irréel.

     

    Mais ce futur est déjà là :

    On n’écrit plus qu’en SMS,

    La culture sombre à grands pas.

     

    D’accord, je suis un idiot

    Qui ne comprend rien aux « progrès »,

    C’est sûrement mon grand défaut.

     

                                Dông Phong

     

     (Sonnet publié dans Le futur – Le monde de demain, Florilège 2017 des Dossiers d’Aquitaine. Voir : www.ddabordeaux.com).

     

     

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires