• Accueil

    Bonjour mes ami(e)s,

     

    Depuis sept ans vous avez pu lire plus de 1000 articles que j’ai publiés sur mon blog http://terrelointaine.over-blog.fr.

     

    Malheureusement, le portail Over-Blog s’est beaucoup dégradé en qualité : invasion de publicités intempestives, impossibilité d’effectuer correctement une mise en page (taille et police de caractères, positionnement de l’article sur sa page, etc…).

     

    Je me suis senti obligé de publier la suite de mes articles ici, tout en conservant mes publications antérieures sur Over-Blog.

     

    Malgré les difficultés que je vais rencontrer avec ce transfert, j’espère que vous continuerez à m’accorder votre amitié et votre fidélité.

     

    Bien cordialement.

    Dông Phong

    19 décembre 2014

     

     

     

  •  

              La marellipse 3

      (Jeu poétique de Temps-Pestif)

     

    Chers amis, quand vous jouiez à la marelle*,

    Je m’ennuyais à mort dans ma pauvre ruelle,

          Surtout par jour de pluie.

    - N’as-tu pas un autre souvenir plus marrant

    Pour nous faire rire comme souvent avant ?

          Vieux, tu nous ennuies !

     

    * Plagiat de « Cerisier rose et pommier blanc ».

                             11. 7. 2022

     


    votre commentaire
  •  

               La marellipse 2

      (Jeu poétique de Temps-Pestif)

     

    J’ai revu, en rêve, le grand jeu de marelle

    Gravé sur la terre de ma pauvre ruelle,

          Une voie cabossée.

    Maintenant enrichi, le vieux pays de mes pères

    Efface les traces de sa grande misère,

          De l’histoire oubliée.

     

                             7.7.2022

     


    votre commentaire
  •          La marellipse 1

    (Jeu poétique de Temps-Pestif*)

     

    Les enfants d’aujourd’hui délaissent la marelle

    Au profit de tant de technologies nouvelles

          Dont on les a tentés.

    En dénonçant ainsi cette évolution,

    Je serai sûrement traité de vieux c...

          Qui s’accroche au passé.

     

                             30.6.2022

     

    * http://temps-pestif.over-blog.org/2022/06/la-marellipse.html

     


    votre commentaire
  •  

                                                      Rêver

     

    Comme un thyrse qui perd ses fleurs

    Une à une en fin de saison,

    Ils* voient leurs rêves qui s’en vont

    Quand le temps remplit son compteur.

     

    * Les Vieux, chanson de Jacques Brel (1963).

     

                       §§§

                                             

    Oui, les vieux ne rêvent plus

    Dans leur isolement perdus.

    Tout finit en queue de poisson,

    Malgré leur grande illusion.

     

    §§§

                                                         

    En rêve, j’ai vu des lotus …

    Grâce à leur parfum absolu

    J’ai oublié rapidement

    Notre monde malodorant.

     

                      §§§

                                             

    J’aimerais pouvoir colorer

    Mes vers toujours vêtus de noir,

    Pour retrouver un peu d’espoir

    Et continuer à rêver.

     

                      §§§

     

    Limité est notre horizon,

    Mais malgré tout, plume, rêvons !

    D’abord, quittons le canapé

    Pour ramasser nos cœurs brisés.       

     

                       §§§

     

    C’est difficile de rêver

    Pour oublier de temps en temps

    Mon bien sinistre isolement.

    L’Ankou, venez vite m’aider !

     

                                   26.6.2022

     

     


    votre commentaire
  • Hồ  Xuân  Hương (10)

    Une poétesse rebelle

     

    Sư hổ mang

     

    Chẳng phải Ngô, chẳng phải ta,

    Đầu thì trọc lóc, áo không tà.

    Oản dâng trước mặt dăm ba phẩm,

    Vãi núp sau lưng sáu bảy bà.

    Khi cảnh, khi tiu, khi chũm chọe,

    Giọng hì, giọng hỉ, giọng hi ha.

    Tu lâu có lẽ sẽ lên sư cụ,

    Ngất nghểu tòa sen nọ đó mà.

     

     

    Traduction par Dông Phong :

     

    Le bonze cobra1 

     

    Il n’est ni de Chine ni de notre pays2,

    Rasibus est son crâne et non ourlés ses habits.

    En public il se contente des gâteaux de riz offerts en quelques cônes3,

    Mais en cachette six ou sept dévotes lui sont très bonnes.

    Ponctué de coups de gong, de clochette et de cymbale,

    La voix pleurnicharde ou joyeuse, il braie comme un âne.

    À force de jouer au moine, il finira bien Vénérable,

    Pour se jucher sur un trône de lotus4 honorable.

     

     

    1. ‘‘Bonze cobra’’ : expression pour désigner les bonzes qui transgressent les règles d’ascèse du bouddhisme (interdiction de manger des aliments d’origine animale, de boire de l’alcool, d’avoir des relations sexuelles, etc…).

    2. Les textes et les prières bouddhistes étaient souvent en sanskrit que les gens du peuple ne comprenaient pas.

    2. C’est-à-dire qu’il est bien végétarien dans le respect de l’ascèse. 

    3. Siège des bouddhas.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Hồ  Xuân  Hương (9)

    Une poétesse rebelle

     

    Lấy chồng chung

     

    Chém cha cái kiếp lấy chồng chung,

    Kẻ đắp chăn bông kẻ lạnh lùng.

    Năm thì mười họa chăng hay chớ,

    Một tháng đôi lần có cũng không.

    Cố đấm ăn xôi, xôi lại hẩm,

    Cầm bằng làm mướn, mướn không công.

    Thân này ví biết dường này nhỉ,

    Thà trước thôi đành ở vậy xong.

     

     

     

    Traduction par Dông Phong :

     

    D’avoir un mari commun 

     

    Maudit soit le sort des femmes à mari commun,

    Quand l’une se couvre d’une couette ouatée, l’autre grelotte dans son coin.

    Au hasard des nuits avec et des nuits sans,

    Une ou deux fois par mois, on est comblé rarement.

    On fait n’importe quoi pour gagner son riz, mais le riz est déjà altéré,

    On sert de domestique, sauf qu’on n’est jamais payé.

    Un tel sort, si je l’avais su ainsi,

    Je serais restée célibataire sans souci.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Le thyrse 7

    (Jeu poétique de Temps-Pestif)

     

    Un petit thyrse de lilas

    Pour remercier Temps-Pestif

    De ce merveilleux jeu festif

    Qui me sort loin de mon EHPAD.

     

                         7. 6.2022

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique