•  

     

    La Dracoda 2

    (Jeu poétique de Temps-Pestif*)

     

    Chez nous, les enfants du dragon

    Et d’une fée au très beau nom,

           On le vénère.

    Mais cet animal fabuleux

    Est honni en d’autres lieux

           Sur notre terre.

     

                        16.10.2019

     

    Voir le règlement sur http://temps-pestif.over-blog.org/2019/10/la-dracoda.html 

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La Dracoda 1

    (Jeu poétique de Temps-Pestif*)

     

    Aux honorables saints bretons

    Qui terrassâtes le dragon

           Je dis salut !

    Veuillez venir à mon secours,

    Car le malin me joue des tours

           Toutes les nuits.

     

                        16.10.2019

     

    Voir le règlement sur http://temps-pestif.over-blog.org/2019/10/la-dracoda.html 

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    « Je suis le buffle de labour

    Qui fait son boulot tous les jours. »

    Je l’ai connu dans ma jeunesse,

    Cet animal plein de sagesse.

     

                            30.3.2016

     

     


    votre commentaire
  • Chuyện với trăng

     

    Sao mày chẳng rời chuyện cá nhân,

    Phì phèo thổi khói thuốc lên trăng,

    Say sưa để hồn bay với gió,

    Thơ thẩn ba hoa kể lăng nhăng ?

     

    Suốt đời mày chạy lông bông,

    Vớ vẩn theo đuổi bao sự cuồng,

    Nay già mà còn ngu như thế,

    Ở tây mà lại thèm gió đông.

     

    Trăng ơi, ta chỉ biết vậy thôi,

    Gió tây trăng lạnh quen lắm rồi,

    Mây mưa tuổi cao đâu dám ước,

    Ngước về thời cũ tình đành nguôi.

     

                                                     13.2.2007

    Traduction :

     

                             Dialogue avec la lune

     

    Pourquoi toujours tes histoires égocentristes,

    Sans cesser d’envoyer tes fumées vers la lune,

    T’enivrer pour qu’au vent ton âme trouve fortune,

    Et écrire des poèmes complètement fantaisistes ?

     

    Toute ta vie à partout vagabonder,

    Et courir bêtement après des chimères,

    Même vieux, la sagesse ne te vient guère,

    Ici dans l’ouest, ton amour de vent d’est paraît déplacé.

     

    Ô lune, je ne sais que vivre ainsi,

    Vent d’ouest et lune froide, vous êtes devenus mes amis,

    À mon grand âge, je ne rêve plus de nuages et pluie,

                         Et les temps anciens se refroidissent en vague envie.

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Quand ils parlaient le beau françois,

    Tous les joyeux esprits gaulois

    Avaient les bonnes manières

    Pour faire chanter la grammaire.

     

                         22.9.2019

     

     


    votre commentaire
  •      

         18 octobre

     

    Longue journée au ciel gris,

    L’univers est en deuil aussi.

    Le crachin remplace les larmes,

    Triste anniversaire sans charme.

     

                         18.10.2019

     

     


    2 commentaires
  • La moule

     

    Sans montrer de perle

    Ses deux lèvres entrouvertes

    Promettent des rêves.

     

                                                                    11.2.2007

      

    Tạm dịch :

                                     Cái hến                                   

     

    Chẳng cần phô ngọc trai

    Đôi môi ngập ngừng khẽ hé mở

    Hứa đưa vào thiên thai.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique