• Le palmimpair 2

     

    Le palmimpair 2

     

    (Jeu poétique de Temps Pestif* )

     

    Je rêve aux palmes graciles

    De nos verts aréquiers,

    Qui me semblaient si fragiles,

    Sous la mousson de l’été.

    Elles berçaient mon enfance

    Vécue dans l’insouciance,

    Mais c’est un lointain passé.

     

    6.7.2017

     

     

    *  Voir le règlement sur http://temps-pestif.over-blog.org/-87 

     

     

     


  • Commentaires

    1
    jacques Premel-Cabic
    Samedi 16 Septembre à 12:29

    Nostalgie quand tu nous tiens ! cela nous offre un poème magnifique.

    Merci cher Dông Phong pour ces  verts aréquiers aux palmes graciles, trouvaille poétique absolument somptueuse, qui évoque de manière si émouvante ton Tonkin natal.

    Douce fin de semaine à toi et à tes chers,

    Jakez

    2
    Jacques Premel-Cabic
    Samedi 16 Septembre à 20:06

    Pour La conclusion de mon com.de ce jour, je tiens à  préciser que cette fin de semaine soit la plus douce possible, en dépit de tout, pour toi et ta famille, cher Dông Phong.

    Amitiés,

    Jakez

     

    3
    Dimanche 17 Septembre à 08:43

    Merci, cher Jakez, de tes aimables commentaires.

    Oui, à mon âge, la nostalgie est fréquente.

    Bon dimanche,

    Très amicalement.

    Dông Phong

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :