• Les monologues d'un aidant 16

     

    Monologue 16

     

    Chacun traîne ses problèmes,

    Chacun subit son destin …

    Mais pour la muse que j’aime,

    Ma plume oublie ses chagrins.

     

                            5.2.2016

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jacques Premel-Cabic
    Vendredi 24 Février 2017 à 10:01

    Quatrain tellement beau et  déchirant, qu'il n'y a rien d'autre à ajouter.

    Avec toute mon affection vers vous deux, cher Dông Phong.

    Jakez

     

    2
    Vendredi 24 Février 2017 à 16:45

    Merci beaucoup, cher Jakez, de ton aimable commentaire.

    Bien amicalement.

    Dông Phong

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :