• Publication de "Les monologues d'un aidant" (2)

    Avant-propos

      

    La maladie d’Alzheimer est un grand malheur injuste.

    Et par la cruauté du sort, depuis 2013 elle a frappé ma chère épouse, ma muse rencontrée il y a plus de cinquante ans.

    Impuissant, je la vois sombrer petit à petit.

    J’essaie de « m’accrocher aux branches » pour pouvoir continuer à l’aider. Et aussi à vivre.

    Grâce, en particulier, à ces quatrains griffonnés de temps en temps, des pâles imitations des « rubaiyat » d’Omar Khayyam, une chronique du malheur.

    Chacun traîne ses problèmes,

    Chacun subit son destin …

    Mais pour la muse que j’aime,

    Ma plume oublie ses chagrins.

     

    « Amour, compassion, joie, équanimité ! », me dis-je chaque jour en essayant de mettre en pratique, avec beaucoup de peine, ces « Quatre Illimités » bouddhistes.

     

    Đông Phong Nguyễn Tấn Hưng

    Hiver 2017-2018

     

      

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Janvier à 10:55

    Il n'y a pas de "pâles imitations" quand tes mots reflètent la beauté et la bonté de ton âme... Il y a ton amour, il est exceptionnel et unique.

    Merci

      • Lundi 29 Janvier à 08:21

        Cher Philippe,

        Grand MERCI pour ton aimable message et ton fidèle soutien.

        Bien amicalement.

        Dông Phong

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :