• La ganivelle 1

    (Jeu poétique de Temps-Pestif*)

     

    J’entends cette ritournelle

    Qui nous a tant fait danser

    Quand j’étais heureux près d’elle

     

    De ma belle tourterelle

    Qui savait si bien chanter

    J’entends cette ritournelle

     

    Où est à présent la belle

    Pour qui mon cœur s’enflammait

    Quand j’étais heureux près d’elle

     

    La vie n’est pas éternelle

    Mais son chant va perdurer

    J’entends cette ritournelle

    Quand j’étais heureux près d’elle

     

                        1.7.2019

     

    * Voir le règlement sur http://temps-pestif.over-blog.org/2019/06/la-ganivelle.html 

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Tám bó

     

    « Lão bạng sinh châu », mộng ông già

    Tám bó hôm nay theo tuổi ta,

    Nhưng châu sa chỉ mờ con mắt,

    Làm hắn cụt hứng hết ba hoa.

     

     

    Traduction :

     

    Huit bouquets*

     

    « Vénérable produisant encor des perles »**, rêve le vieillard

    Qui a huit bouquets aujourd’hui selon notre tradition***,

    Mais ses perles ne sont que des larmes qui troublent son regard,

    Lui coupant toute joyeuse inspiration.

     

    * Huit bouquets : argot vietnamien signifiant quatre-vingts ans.

    ** Dicton sino-vietnamien ; « perle » : métonymie signifiant « rejeton ».

    *** Au Viêt Nam on compte un an de plus que son âge réel, car dès sa naissance on a déjà un an. 

     

    12.8.2019

     

     

     

     


    2 commentaires
  • 51

     

    Un bien beau nom, Camellia,

    Dont une des deux lettres « l »

    Fut châtrée par le fils Dumas*,

    Oublieux du Père Kamel**.

     

                            28.3.2016

     

    * Alexandre Dumas fils (1824-1895), l’auteur de « La Dame aux camélias ».

    ** Le nom du genre Camellia fut donné par le naturaliste Carl von Linné (1707-1778), en hommage au Père Joseph Kamel (1661-1706), missionnaire jésuite et botaniste.


    2 commentaires
  • 50

     

    - La Prius n’a pas démarré !

    - Mais chérie, tu as oublié

    De pousser le bouton « Starter »

    Ainsi que le frein du plancher !

     

                            28.3.2016

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    19. C31-C40

    C31

    Cha mẹ hiền lành để đức cho con.

    Les parents vertueux laissent leur mérite aux enfants.

     

    Le bonheur est le fruit des mérites antérieurs.

     

    C32

    Cha mẹ nuôi con bằng trời bằng bể,

    Con nuôi cha mẹ, con kể từng ngày.

    Pour élever leurs enfants, les parents dépensent des efforts aussi grands que le ciel et la mer,

    Quand ils nourrissent leurs parents, les enfants comptent les jours.

     

    Qu’ils sont ingrats, ces enfants !

     

    C33

    Cha sinh không bằng mẹ dưỡng.

    Le père géniteur ne vaut pas la mère nourricière.

     

    Surtout quand il ne s’occupe pas de ses enfants.

     

    C34

    Cha truyền con nối.

    Le père transmet et le fils succède.

     

    Équivalent français : de père en fils.

     

    C35

    Cháy nhà ra mạch chuột.

    Une maison brûlée montre qu’elle hébergeait des rats.

     

    On découvre la vraie nature d’une personne quand elle est démasquée lors d’une vilaine affaire.

     

    C36

    Chẳng ốm chẳng đau, làm giàu mấy chốc.

    Sans maladie ni infirmité, on s’enrichira vite.

     

    Équivalent français : deux bras et la santé font le pauvre aisé.

     

    C37

    Chân tốt về hài, trai tốt về noãn.

    Les pieds sont beaux par les pantoufles, un garçon est beau grâce à l’ovule de sa mère

     

    Un bel hommage à la mère.

     

    C38

    Châu chấu đá xe.

    Sauterelle qui donne un coup de pied au char.

     

    Équivalent français : victoire de David contre Goliath.

    Le dicton provient d’un ca dao (chanson populaire) rappelant les victoires des faibles Vietnamiens qui repoussaient les puissants envahisseurs chinois :

    Nực cười châu chấu đá xe,

    Tưởng rằng chấu nát, ai dè xe nghiêng.

    Comme c’est amusant de voir la sauterelle botter le char,

    On croyait que la sauterelle allait être écrasée, mais c’est char qui est bousculé.

     

    C39

    Chê dao cụt có ngày đứt tay.

    À force de mépriser le couteau usé, on risque de se couper les  mains un jour.

     

    Équivalent français : se méfier de l’eau qui dort.

     

    C40

    Chê tôm ăn cá lù đù,

    Chê thằng ỏng bụng lấy thằng gù lưng.

    Dédaigner les crevettes et manger un poisson mal fichu,

    Mépriser le ventru et épouser un bossu.

     

    Équivalent français : de Charybde en Scylla.

     

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires